Qnexa, Contrave et Lorcaserin: 3 nouveaux médicaments pour maigrir

Trois pilules au banc d’essai: Qnexa, Contrave et Lorcaserin

Alors que des produits comme la sibutramine sont en passe d’être retirés du marché européen, des nouvelles pilules fabriquées fraichement par des laboratoires américains sont au centre de toutes les discussions dans le domaine de la nutrition.

Actuellement analysées par un organisme de santé américain, la Qnexa, la Contrave et la Lorcaserin retiennent leur souffle pour une éventuelle admission sur le marché américain, voir sur le marché mondial.

Ces pilules au nom bizarre sont pour le moment bien loin d’obtenir un passeport pour le marché américain.

Qnexa

La food and drug administration (FDA) a déjà laissé un indice concernant la Qnexa qui serait loin d’être positif. Cette pilule confectionnée par les laboratoires Vivus, combinerait de la phentermine et la topiramate qui sont respectivement un suppresseur d’appétit, et un médicament contre les attaques.

Malgré que des examens et un rapport complet soit toujours en cours, des études ont montré que cette pilule avait comme effets secondaires: la perte de mémoire et la capacité à se concentrer. De ce fait, la FDA devrait, selon des experts qui se sont également penchés sur la question, émettre un rapport négatif sur la Qnexa.

Contrave

Les informations sur la Contrave sont en revanche un peu plus discrètes que la Qnexa. Sa composition serait faite de bupropion (un anti dépresseur) et du naltrexone (un médicament utilisé contre les addictions).

La pilule faite par Orexigen Therapeutics aurait moins d’effet que la Qnexa, mais aurait pour principal effet secondaire, des nausées. Ce qui est peu commun pour des pilules pour la perte de poids. En savoir plus sur Contrave.

Lorcaserin

La dernière pilule, la Lorcaserin est très certainement celle qui a fait le plus de bruit dans le monde pharmaceutique, puisque des données expérimentales ont été rendues publiques.

Selon une étude du laboratoire Arena, à l’origine de cette pilule, les patients qui ont pris du Lorcaserin pendant les douze premiers mois, (étude menée sur 3182 personnes) auraient perdu 31% de leur poids initial.

Dans le même temps, un autre groupe qui prenait du placebo deux fois par jour pendant un an ont obtenu un résultat moins concluant.

Ainsi, le groupe prenant du Lorcaserin perdait 8 kilos en moyenne sur un an, contre 3,3 kilogrammes pour ceux qui prenaient du placebo.

Le groupe pharmaceutique insiste sur le fait que la Lorcaserin aurait un effet stabilisateur, un fait qui est souvent sujet à critique sur d’autre médicaments.

Cependant, Arena ne crie pas victoire pour autant. Il convient de faire remarquer que beaucoup de patients ont arrêté le traitement en route, et selon les effets secondaires répertoriés, on peut citer des maux de tête, des nausées et des étourdissements.

Force est de constater qu’on est encore assez loin des pilules miracles.

La FDA devrait rendre son rapport dans les mois à venir et il n’est pas dit que les phases de test pour les trois pilules s’avèrent positives, eut égard les premiers éléments rendus publiques.

Alternative aux médicaments pour maigrir

Que diriez-vous d’une pilule pour maigrir 100% naturelle, sans risque et sans effet secondaire? Prouvé efficace par plus de 5 tests en clinique, Proactol Plus est un capteur de graisse qui se lie au gras alimentaire  dans votre estomac et élimine 28% des graisses et donc les calories qui y sont associées.

Vous pourrez ainsi éliminer plus de 500 calories par jour, en ne prenant que trois comprimés par jour. À ce rythme, vous pouvez maigrir de 0,5 kilos à 2 kilos par semaine selon votre poids de départ.

Et tout cela est prouvé cliniquement par des études scientifiques! Proactol Plus a reçu la certification pour les Dispositifs Médicaux de Type 1 de l’Union Européenne, donc Proactol est légal et approuvé en Europe, contrairement à Qnexa, Contrave et Lorcaserin.

Cliquez ici pour lire notre avis sur Proactol Plus.